Bénévole en Or : Éric Jourdain, un arbitre au coeur du jeu ! - SCH - Club de football à Hazebrouck depuis 1907

Bénévole en Or : Éric Jourdain, un arbitre au coeur du jeu !

      23 juin 2016

      Colonne vertébrale d’un club amateur, les bénévoles sont des espèces rares pour celui-ci. Toujours présents chaque week-end ou à chaque manifestation, ils sont des membres indispensables à la bonne vie du club. Le SCH a la chance de compter sur un bon nombre d’entre eux, pour accompagner les équipes, arbitrer, tenir la buvette ou la restauration, la billetterie ou encore de nombreuses autres tâches, c’est pourquoi nous avons décider de les mettre en avant de temps en temps sur notre site internet.

      Après Sophie Baey (gérante de la Buvette) et Gérard Rys (délégué), c’est désormais au tour d’une nouvelle catégorie de bénévole, une catégorie extrêmement importante : les arbitres. Et c’est Éric Jourdain qui s’y colle !

      12304334_936993966354359_6313191065286787204_o

      Bonjour Éric, pourrais-tu te présenter rapidement ? 

      Je m’appelle Eric Jourdain, j’ai 51 ans, père de 2 garçons et je travaille à La Régie des Eaux de la ville d’Hazebrouck au service clientèle.

      Peux-tu nous raconter comment tu es arrivé dans le monde du football ?

      J’ai toujours aimé les sports collectifs en étant jeune mais particulièrement le foot. J’ai baigné dans une famille de footeux. J’aime le jeu offensif, je préfère gagner un match 6-4 que 1-0, on oublie souvent qu’au football pour gagner il faut mettre un but de plus que son adversaire. J’ai joué au foot dans différent club (pour me faire plaisir) mais jamais au sporting.

      11942081_900692009984555_7939251178384291306_oJamais le dernier pour dire des conneries… 

      Depuis combien de temps es tu bénévole au SCH ?

      Je suis au club depuis que mon 1er garçon à une licence (pré débutant il a 21 ans aujourd’hui), d’abord en tant que simple parent ensuite dirigeant, juge de touche, délégué de terrain. J’ai sillonné en long, en large les départements 59/62 le samedi après-midi et le dimanche matin.

      Quelle image as tu du SCH ?

      Un club au lustre d’antan, le parcours en coupe de France de cette saison nous a replongé dans cette spirale magnifique. Un club familial autour de son président et de son comité. Un club qui respire le respect, il ne faut pas oublier toutes les personnes de l’ombre qui tous les jours se battent pour que nos enfants pratiquent leur passion. Un plaisir de voir pratiquement toutes nos équipes de foot à 11 être en ligue.

      12002333_910801198973636_3737859083571263557_oÉric, toujours au coeur des actions avec son sifflet à la main. 

      Quel est ton rôle actuellement au sein du club ? 

      Je suis actuellement arbitre bénévole du club pour nos équipes de jeunes U10 à U13, depuis 2 ans pour un dépannage au départ mais la passion est là, il m’arrive d’arbitrer plusieurs matchs officiels à 11 lorsque le district ou la ligue n‘en nomment pas et aussi les matchs amicaux de toutes nos équipes. Un petit clin d’œil à mes collègues (Alain, Mich, JP et Thierry). D’ailleurs si d’autres personnes pouvaient venir nous donner un peu de leur temps, elles seraient les bienvenues.

      En quoi consiste exactement ton rôle et combien de temps par semaine te prends t-il ?

      Mon rôle est celui du directeur du jeu, je remplace un arbitre officiel avec uniquement les mauvais côtés de la fonction (les critiques des joueurs ou des dirigeants, des personnes autour du terrain) et les écarts des joueurs surtout à 11 mais dans l’ensemble nos éducateurs, joueurs respectent quand même nos décisions en les expliquant tout devient facile, à priori. On peut se tromper, nous ne sommes pas des pros mais sans nous il serait impossible de jouer. Mais, je peux comprendre les réactions moi aussi je m’emporte en regardant un match.

      Surtout le week-end, le samedi matin ou le samedi après-midi environ 2 à 4 heures cela dépend s’il faut arbitrer un ou plusieurs matchs.

      Sans titre

      Qu’est ce que cela t’as apporté d’être bénévole ?

      Je ne suis pas maso, en sachant au départ que si l’on perd, il faut un coupable : l’arbitre et quand on gagne ce n’est jamais grâce à nous, j’arbitre un match sans penser à tricher, je siffle les fautes telles que je les voient, il faut prendre un sifflet ou un drapeau de touche pour s’apercevoir que ceci n’est pas facile. Mais cela m’apporte de la joie de voir nos petits joueurs(ses) se perfectionner tout au long de la saison grâce au travail de nos éducateurs, du plaisir d’être aux premières loges pour regarder un exploit individuel ou collectif, un beau geste.  Et puis, un peu d’entretien sportif cela ne me fait pas de mal.

      12006553_910799532307136_456971083595605757_o

      As-tu une anecdote, un moment fort à partager ?

      Plusieurs, le petit café du dimanche matin (grâce à Sophie) lors des compétitions de mon fils Alexy, la fin de saison 2015 avec Pat Dehongher et papy en tant que dirigeant, mais le meilleur restera le parcours et la victoire pour la première fois avec les 17 B de Fred Norez en coupe LMCU en 2011.

      62188_440431682677259_1427726294_nLe fils d’Éric le deuxième en bas à droite a inscrit la coupe LMCU à son palmarès. 

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *