Les jeunes du SCH vibrent pourla Coupe de France de football (La Voix du Nord) - SCH - Club de football à Hazebrouck depuis 1907

Les jeunes du SCH vibrent pourla Coupe de France de football (La Voix du Nord)

      Samedi, à 18 h, le Sporting-club Hazebrouck (SCH) reçoit le FCM Aubervilliers, actuel pensionnaire du groupe A de CFA, pour le septième tour de la Coupe de France. Tout le club de cinq cents licenciés est derrière son équipe. À commencer par les plus jeunes. Ambiance hier matin, lors de l’entraînement des U13.

      583451321_B977039544Z.1_20151111175925_000_GL45J3IU2.1-0.jpg

      Cet exercice en duo est loin d’être évident : les jeunes doivent jongler avec le ballon tout en tenant une barre qui les relie à leur partenaire. « C’est pour travailler la cohésion », glisse Clément Bossaert, 22 ans, entre deux conseils à ses protégés.
      Nous sommes à l’entraînement des U13 du SCH. Les jeunes portent le maillot de Barcelone, du LOSC ou du RC Lens. Mais tous ont aussi en tête le match de samedi, celui de l’équipe fanion qui défie le FCM Aubervilliers (évoluant deux divisions au-dessus du SCH en division honneur) pour le septième tour de la Coupe de France. Une vidéo a été réalisée par la ville d’Hazebrouck pour annoncer l’événement (lire ci-dessous).

      Tous avec le Sporting !Tous à Damette samedi pour un exploit du SCH – Sporting Club Hazebrouckois en Coupe de France de Football. L’équipe est prête, et vous? Partagez la vidéo pour les soutenir. #CDF2015 #Tousadamette #enrouteverslexploit

      Posté par Hazebrouck ma ville sur mardi 10 novembre 2015

      Clément Bossaert, entraîneur, raconte une anecdote qui illustre cet engouement : « On a eu un match amical face à Loon-Plage. À la fin de la rencontre, pour fêter la victoire, j’ai demandé à mes joueurs quel cri de guerre ils voulaient faire, ils ont répondu qu’ils souhaitaient faire celui de l’équipe première ! »
      Entre les jeunes et l’équipe fanion, les liens existent. « Les jeunes s’identifient à eux, Le mercredi, ils s’entraînent après nous. Fred Persoon, l’entraîneur, a souvent un mot pour chaque enfant, poursuit Clément Bossaert. À chaque match de l’équipe première, il y a toujours quinze, vingt gamins présents. »

      460450309_B977039544Z.1_20151111175925_000_GL45J4F2P.1-0.jpg
      Pour la rencontre de samedi, ils devraient tous être présents et donner de la voix dans les tribunes. Parmi eux, il y aura Enzo, 12 ans. Le milieu défensif joue au football depuis sept ans. « Ils jouent les uns pour les autres et ça paie », témoigne-t-il quand on lui demande son avis sur l’équipe une.1696728329_B977039544Z.1_20151111175925_000_GL45J4EUG.1-0.jpg
      Victor, 12ans, est le capitaine de l’équipe depuis trois ans. Il met un point d’honneur à « toujours encourager ses coéquipiers, même quand on perd ». Son avis sur le match de Coupe de France ? « Ils font preuve de beaucoup de combativité, ils jouent bien, apprécie-t-il. Mais il faut gagner samedi ! » « Pourquoi ne pas aller au bout », ajoute Mathis, milieu offensif de 12 ans. Hazebrouck champion de France ? « On y croit ! »

      Match samedi à 18 h, au stade Damette. Tarif unique : 5 €.

      Entre 1 000 et 2 000 spectateurs ?
      Le SCH met les petits plats dans les grands. Pour faire parler de l’événement, le club colle des affiches un peu partout dans la ville. Le marais aux lièvres vibre-t-il pour la Coupe de France ? Jacques Claeys, président, estime « qu’il y a un engouement ».
      Samedi, une cinquantaine de bénévoles seront mobilisés. En raison du niveau de la compétition, l’organisation est plus complexe que d’habitude. « Il y a un renfort sécurité, sur la palpation par exemple. Aussi, les bouteilles non ouvertes sont interdites et tous les accès au stade doivent être fermés », détaille le président.
      Le club espère « entre 1 000 et 2 000 personnes » dans les tribunes du stade Damette qui peuvent en accueillir 4 200.
      Les initiatives sont nombreuses : une fanfare pourrait accompagner les chants, les matches des jeunes ont été décalés afin que chacun puisse assister à la rencontre et le service communication de la commune a annoncé l’événement grâce à une vidéo amusante sur sa page Facebook.
      « Après le match, on organise une réception dans le hall de la salle omnisports. Le club de handball a accepté de déplacer sa buvette. »
      Le coup d’envoi du match sera donné par André Foulon, 76 ans. L’ancien arrière gauche est l’un des joueurs qui a permis au SCH d’accéder à la deuxième division, dans les années 1970.

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *