[Secrets de Coachs] Dominique Leverd - SCH - Club de football à Hazebrouck depuis 1907

[Secrets de Coachs] Dominique Leverd

      Nouveau site, nouveaux articles, plus vivant, depuis quelques temps maintenant, le Sporting Club d’Hazebrouck s’offre une nouvelle vie sur internet. Aujourd’hui on vous présente une nouvelle catégorie qui s’inspire directement du livre « Secrets de Coachs » par Daniel Riolo et Christophe Paillet.
      Nous allons donc rencontrer un à un les différents éducateurs et leurs poser un panel de questions : le club, le foot, leur vision du foot, leur vie, leurs ambitions, tout y passera.
      Après Geoffrey Clarret qui s’est prêté le premier au jeu, c’est au tour de Dominique Leverd de se lancer du haut de ses presque 25 années d’expérience.
       

      DOMINIQUE LEVERD

      ;

      1. Présentation (Profession, âge, situation) :

      Je m’appelle Dominique Leverd et j’ai 51 ans. Je suis marié et père de 5 enfants. Vous pouvez me retrouver à la gare d’Hazebrouck où je suis Agent SNCF.

      Je possède l’Initiateur 1 que j’ai passé à Hazebrouck sous la direction de Philippe Lambert il y a une quinzaine d’années.

      2. Depuis combien de temps es tu au Sch et quel est ton sentiment sur le club ?

      C’est actuellement ma 3ème saison au club, où j’ai en charge la deuxième équipe U10. Mon sentiment est que c’est un bon club, avec des équipes du niveau Ligue ce qui est important pour la progression des jeunes et c’est un club qui compte en son sein, des éducateurs passionnés et compétents.

      3. Pourquoi être devenu éducateur ?

      Je suis devenu éducateur à l’Association Sportive des Cheminots d’Hazebrouck en 1990, en amenant mon fils, qui avait alors 5 ans, à l’entrainement. Les éducateurs du moment m’ont proposé de donner un coup de main et depuis ce temps là je suis devenu éducateur et je n’ai plus jamais quitté les terrains.

      4. Qu’elles sont tes ambitions pour l’avenir ?

      J’aimerais rester dans la catégorie U10/U11, c’est une catégorie où je m’épanouis au contact des jeunes et qui ne réclame pas de résultats mais seulement le plaisir de jouer, c’est ce que j’essaye d’inculquer à mes joueurs.

      5. Meilleurs et pires souvenirs en tant qu’éducateur ?

      Premièrement, je n’ai aucun mauvais souvenir en tant qu’éducateur, il y a toujours de quoi relativiser, et dans toutes les catégories jeunes que j’ai eu en charge, le résultat ne compte pas donc je ne garde aucun mauvais souvenir de toutes ces années, uniquement de bons souvenirs.

      En ce qui concerne mon meilleur souvenir, en presque 25 ans de « carrière », j’en aurais beaucoup trop pour devoir en choisir qu’un seul, je vais donc dire que mon meilleur souvenir se déroule actuellement, avec mon équipe U10 que j’encadre et avec qui je prends beaucoup de plaisir toutes les semaines.

      L’équipe U10 de Dominique Leverd

      6. Que penses tu de la phrase de Michel Platini : « Un entraîneur n’a jamais fait gagné un match ? »

      Certes un entraineur n’a jamais fait gagné un match, mais pour moi, si l’équipe gagne, l’entraineur y contribue fortement quand même à travers ses entrainements, ses discours, son coaching et son côté humain.

      7. Équipe préférée

      Mon club de toujours : l’AS Saint Etienne, Allez les Verts !

      AS Saint Etienne en 1976, finale de la Ligue des Champions.

      8. Joueur préféré

      Pour mon joueur préféré, je vais dissocier, le passé et le présent.

      Pour le passé, mon joueur préféré était Johan Cruyff, l’attaquant star du Pays-Bas et du FC Barcelone.

      A l’heure actuelle, j’ai un petit faible pour Benoît Costil, le gardien Rennais, qui selon moi, mérite largement l’Equipe de France.

      Johan Cruyff & Benoît Costil

      9. Entraîneur préféré

      Comme pour mon joueur préféré, je vais dissocier le passé et le présent.

      Dans le passé, ma référence était José Arribas, l’entraineur de Nantes (de 1960 à 1976) qui sera le fondateur du fameux « Jeu à la Nantaise » des années 90, déjà à l’époque il prônait le jeu à travers la vitesse, la technique et l’intelligence. Il était à l’avance sur son temps, c’est le premier à avoir parlé de conception du jeu.

      A l’heure actuelle, j’aime beaucoup Jean Fernandez, l’entraineur de Nancy, surtout pour son côté humain.

      10. Stade préféré

      N’importe quel supporter des verts ne peut avoir qu’une seule et unique réponse : Le Stade Geoffroy Guichard, alias le Chaudron !

      11. Match préféré

      Mon match préféré est la demi finale de la Coupe du Monde 1982 : France / Allemagne (RFA), où le score est de 1 partout à la fin du temps réglementaire, puis 3 partout à la fin des prolongations et enfin c’est l’Allemagne qui élimine la France aux tirs au but 5 à 4 après que Didier Six et Maxime Bossis aient raté le leur. Ce match a fait polémique puisqu’au cours de la seconde mi-temps, Schumacher, le gardien allemand avait volontairement agressé Battiston lors d’un face à face alors que celui-ci avait déjà tiré. Battiston sera alors évacué, inanimé, sur civière. il aura perdu 3 dents et endommagé une vertèbre lors du choc avec le gardien allemand.

      Attentat de Schumacher sur Battiston.

      12. Film préféré

      La Grande Vadrouille avec Louis de Funès et Bourvil, j’adore ce film !

      13 Musique préférée

      J’aime le Hard Rock, tel ACDC : Highway To Hell

      14. Citation préféré

      Ma citation préférée est plutôt un dicton : « Il faut rendre à César ce qui appartient à César ».

      Au football comme au travail, je ne veux pas tirer le profit du travail des autres et j’aime que le mérite soit rendu à son auteur. Par exemple quand on voit une belle équipe jouer et que l’on dit que c’est parce qu’il y a un bon éducateur, je ne suis pas d’accord, le mérite revient à tous les éducateurs qui ont eu les jeunes sous leur ordre, les années précédentes.

      15. Anecdote

      En 2004, lors du tournoi moins de 13 des Cheminots d’Hazebrouck qui a lieu chaque année à Pâques, j’avais à charge l’équipe belge de Tubize, en les conduisant à la Base du Parc à Morbecque où l’équipe belge séjournait pendant toute la durée du tournoi (3 jours), un petit jeune que désormais tout le monde connait est monté dans ma voiture, un certain Eden Hazard.