Colonne vertébrale d’un club amateur, les bénévoles sont des espèces rares pour celui-ci. Toujours présents chaque week-end ou à chaque manifestation, ils sont des membres indispensables à la bonne vie du club. Le SCH a la chance de compter sur un bon nombre d’entre eux, pour accompagner les équipes, arbitrer, tenir la buvette ou la restauration, la billetterie ou encore de nombreuses autres tâches, c’est pourquoi nous avons décider de les mettre en avant de temps en temps sur notre site internet.
Et après Sophie Baey, la gérante de la buvette, nous avons décidé de mettre en avant Gérard Rys, le délégué de Ian Juryeff en U17.
Bonjour Gérard, tout d’abord, peux-tu te présenter : 
Bonjour, Je m’appelle Gérard Rys, j’ai 67 ans, vivant maritalement. Je possède 1 fils 3 petit-fils. J’ai effectué des études sciences éco. (Duses fac de Lille). Je suis désormais administrateur dans une entreprise de transferts.

Peux-tu nous raconter comment tu es arrivé dans le monde du football ?
je ne pense pas être du “monde du football” mais je m’y intéresse depuis mon enfance. Je suis natif de Roubaix et ma première licence doit dater de 1957… J’ai joué en amateur à Roubaix puis à Bayonne. Mon fils a joué et, comme je le fais aujourd’hui avec mes petits fils j’ai occupé mes soirées et dimance autour des terrains. Je pense que pour qu’un enfant se sente intéressant, il faut s’intéresser à lui… Celà lui permet de se construire favorablement. Dans le foot il y a beaucoupr de vertu éducatives et sociétales…
Depuis combien de temps es tu bénévole au SCH ?
Je ne suis au SCH que depuis la saison 2014/2015 en tant que “dirigeant”.
Quelle image as tu du SCH ?
Le SCH, à mon avis représente une belle image, les équipes évoluent à un bon niveau, l’ambiance y est relativement bonne. Relative parce que, évidemment, avec le nombre de licenciés et de participants à l’action il peut exister des divergences d’opinion. La critique est aisée et dans toute association lorsque l’on prête le flanc, l’on risque d’être contesté. Dans chaque club des gens qui ne participent en rien demandent pourquoi leur enfant ne joue pas ou pourquoi celui ci ou celui là sont “chouchoutés”. Par contre ils n’amènent  leurs enfants ni à l’entraîinement ni aux matchs, le club peut servir de garderie. Pourquoi tout ce discours, parceque les parents doivent en prendre conscience.
Quel est ton rôle actuellement au sein du club ? 
Je suis dirigeant pour l’équipe de mon petit fils Nathan tout d’abord en U16 la saison dernière et cette saison en U17. J’assiste Ian Juryeff pour tout ce qui est autour du terrain.
12313737_937361229650966_3582703178358873440_n-2
En quoi consiste exactement ton rôle et combien de temps par semaine te prends t-il ?
Mon modeste rôle consiste à assister aux entrainements, tout en faisant en sorte que ceux-ci puissent se dérouler au mieux (récupérer les ballons pour éviter les pertes de temps, les coupellles et accessoires divers), des petits riens qui leur font gagner du temps pour profiter au maximum de leur entrainement. Lors des matchs, je constitue les feuilles et aujourd’hui je rentre la composition de l’équipe sur tablette. Je tente de faire des traductions pour aider le coach, les parents également, je peux servir de “tampon” modérateur (lorsque c’est possible…), de transmetteur parfois. Je consacre environ 7/8 heures hebdomadaire à ce plaisir.
Qu’est ce que cela t’as apporté d’être bénévole ?
Avant tout du plaisir, le football est une véritable passion !
As-tu une anecdote, un moment fort à partager ?
J’espère que ce sera la montée en Ligue avec les U17 en fin de saison !
Un petit mot pour finir ? 
Come on SCH !