NOTRE HISTOIRE

UN SIÈCLE

Force est de constater qu’il est rare de voir de nos jours une association vieille de plus de cent ans. Mais à Hazebrouck, il y en a une.

La création du club

En 1907 M. Théodore Vanlerberghe fonde un club de football : le Sporting Club d’Hazebrouck (SCH).

Dimanche 9 avril 1911 à 16h sur le terrain de la Minoterie (au Nouveau-Monde), 1er match officiel entre le SCH et le Racing Cub d’Armentières (0 francs 25 le prix d’entrée) arbitré par M. Charles Planke. Victoire du Sporting 15 buts à 0.

Il portera ce nom jusqu’en 1913 avant de subir la Première Guerre mondiale puis d’être relancé par un groupe de dirigeants sous le nom de l’Union Sportive Hazebrouckoise.

0
Notre création
0
Première compétition

Le club dans l'après-guerre

En 1920, nous retrouvons Auguste DAMETTE, (1903-1994), figure du Sporting, joueur et capitaine de l’équipe en 1920, ancien résistant puis maire d’Hazebrouck (entre 1945 et 1953) et député du Nord (de 1951 à 1955). Le stade d’Hazebrouck porte son nom aujourd’hui.

En 1924, l’US Hazebrouckoise remportait le tournoi des 3 villes contre le SC Saint-Omer et l’US Montagnarde de Cassel.

En 1924 toujours, de nombreuses rencontres opposaient civils et militaires. Pour preuve, ce match entre Hazebrouck et le 110e Régiment d’infanterie, avec bal et souper amical à l’hôtel St Georges sur la place (Friche Coppin aujourd’hui)… Nous pouvions lire dans la presse de l’époque: « Il est rappelé aux joueurs et étrangers du club que l’évolution sur le terrain de football est rigoureusement interdite ». La police locale y veillait, étant chargée de contrevenir aux infractions…

Le 11 janvier 1924, l’US Hazebrouckoise est inscrite à la Ligue du Nord de Football sous le n°357 et le 25 janvier 1924, à la Fédération Française de Football Association sous le n°3785.

Le Sporting retrouve son nom d'origine

En 1930, une assemblée générale est organisée par le président, M. LESAGE, et ses vice-présidents, MM. Adrien SENUT et Francis CAUWEL, le secrétaire, M. Didier DELATTRE et le trésorier, M. Gaston BODDAERT, dans le but de définir l’agencement d’un nouveau terrain digne de ce nom. Ainsi le terrain Léon Piquet verra-t-il le jour en 1930, rue du Maréchal Delattre de Tassigny. Par la même occasion, l’US Hazebrouckoise changera de nom pour devenir définitivement le Sporting Club Hazebrouckois (SCH) et adopter le noir et blanc comme couleurs.

Le 14 juin 1930, le SCH est d’ailleurs publié au Journal Officiel dans une déclaration à la sous-préfecture de Dunkerque. Le siège social du club est alors situé à l’hôtel de la Bourse, sur la Grand Place.

SC Hazebrouck en 1930
SC Hazebrouck en 1930
0
Publication au Journal Officiel
0
1er titre de Champion

Les premiers titres de Champion !

En 1931, le SCH gagnait son premier titre, celui du championnat de 4e division. En 1933, Maurice CARON devient le Président et il le sera jusqu’en 1938. En 1934, il s’assurait le titre de champion intergroupe de la 3edivision de la Ligue du Nord. Lors de cette saison, plus de 1000 spectateurs assistent au match contre Haubourdin, leader à l’époque contre le SCH ! Les flamands l’emportèrent 2 buts à 1.

Sous la conduite ensuite du Président Caron, le club signe une série de bons résultats lui donnant accès en 1937 à la Division d’Honneur de la Ligue du Nord, le plus haut rang. En effet, en 1936, le Sporting a été champion de 2e division et en 1937 champion de la Promotion d’Honneur.

La 2nde Guerre Mondiale arrêtera malheureusement le club dans son élan. De 1938 à 1945, le docteur VANLERBERGHE fut le Président et le club continuera malgré tout à pratiquer le football durant cette difficile période.

SC Hazebrouck en 1939
SC Hazebrouck en 1939

À la Libération

En 1945, après la Libération, le club, alors présidé par Marcel DERHILLE durant une année, fut reclassé en 2e division par la Ligue du Nord de football. De 1946 jusqu’en 1951, le SCH évoluera en championnat de District Flandre sous la présidence de André WULLEMAN, assisté de M. Emile DOUTRELAND.

À la fin de la saison 1950/1951, André WULLEMAN, pour raisons professionnelles, céda la présidence à Georges DEGROOTE, rejoint dans le comité par Marcel PANNEQUIN et Maxime CAMERLYNCK. En 1957, le Sporting accède en Promotion d’Honneur. Le Président Georges DEGROOTE cède en fin de saison la présidence à M. Maurice SERGHERAERT qui occupera ce poste de 1958 à 1964 avec le docteur COTAERE.

En 1968, avec notamment le retour de Christian SERGHERAERT en provenance de Dunkerque, l’équipe finit championne et accède à la Division d’Honneur.

De plus, l’équipe remporte la Coupe des Flandres, battant Oignies 3 buts à 0, à Merville.

La saison 1968/1969 voit arriver Jean PARISSEAUX en tant que nouvel entraîneur. En 1969/1970, deux recrues importantes arrivent au club, Michel DARCNICOURT, gardien de but, et Jean-Pierre DAIRIN, libéro. À l’issue de cette saison, le SCH accède à la 3e division, et élimine le LOSC en Coupe des Flandres. À cette époque, le SCH comptait environ 200 licenciés.

0
Vainqueur de la Coupe des Flandres
0
La 1ère rencontre officielle de l'Équipe de France Féminine se joue au Stade Damette

Le début des années 70

À la suite de la montée en D3 en 1970, la municipalité procède à l’éclairage du stade et à l’érection d’une tribune de 1000 places assises. L’inauguration a lieu le 10/11/1970 avec un match amical contre le LOSC.

Le 17 avril 1971, l’équipe de France Féminine dispute sa première rencontre internationale officielle face aux Pays-Bas au Stade Damette, devant près de 1500 spectateurs. Les françaises acquièrent leur qualification pour leur première Coupe de Monde au Mexique ce jour-là, en l’emportant 4 buts à 0 sur un triplé de Jocelyne Ratignier et un but de Marie-Claire Haran.

Pour sa première saison en Division 3, le Sporting termine à la 9e place du classement et se maintient dans la division.

En 1971/1972, lors de la deuxième saison en 3e division, le club termine à la 5e place et voit l’arrivée des frères LIONET (Pierre, Bernard, Jean et Marc accompagnés du tout jeune Irénée). La saison 1972/1973 se termine en apothéose avec une accession en deuxième division (D2) puisque le club finit champion de D3 devant Reims, Valenciennes et Abbeville.

Les années D2

La 1ère saison en D2 du SCH attire les foules. En effet 3926 spectateurs assistent aux débuts du club en Division 2 à domicile face aux voisins de Dunkerque (1 – 1).

Lors de cette première saison, grâce à une dernière victoire à Poitiers par 3 buts à 1, le SCH se maintient en D2. Georges DEGROOTE cède la présidence à Jacques SAMAILLE pour la saison 1974/1975, présidence qu’il assumera jusqu’au terme de la saison 1977/1978, année de la descente du club en Division 3 (D3).

Hazebrouck jouera en effet cinq saisons consécutives en Division 2, de 1973 à 1977 et connaîtra son premier parcours en Coupe de France.

Pour la première fois de son histoire, le SCH atteint les 32e de finale de la Coupe de France en 1975 mais est sorti par le LOSC à Dunkerque (1-4).

Au cours de la troisième année en D2, après l’arrivée de Pierre MANKOWSKI à l’intersaison, le club se retrouve troisième pour finir à une honorable septième place. Avec dans ses rangs, des joueurs tels que Bruno METSU, Alex DUPONT ou Jean-Marc NOBILO, qui ont ensuite fait les beaux jours de clubs professionnels ou de nations en tant qu’entraîneurs

0
Premier 32ème de finale de la Coupe de France
0
Création du "Challenge Flandres"

Des lendemains plus difficiles...

La saison suivante, le SCH finit dernier et retrouve la D3. S’ensuit le départ de beaucoup de joueurs ainsi que du président Samaille. Jean-Pierre VANDEVOORDE lui succède alors et assume la présidence de 1978 à 1985.

Fin 1977/1978, Michel Dumont prend les rênes de l’équipe, qu’il constitue de jeunes joueurs et de quelques cadres restés au club (Bourdon, Sergheraert, Bogaert, Lionet et Willems).

Le club connaîtra de nouveau en coupe de France les 32e de finale, tout d’abord en 1982 en étant éliminé par Chaumont (D3) 2 – 0 en prolongations à Sedan, puis en 1983 une nouvelle fois par le LOSC (D1), toujours à Dunkerque (0 – 2).

Durant 8 années, le club se maintiendra en D3 avant de finir dernier au cours de l’exercice 1984-85 avec pour conséquence une descente en D4.

En 1985, Jean-Pierre VANDEVOORDE quitte la présidence, lui succède un triumvirat composé de Pierre LIONET, Christian SERGHERAERT et Pierre GALBRUN.

Le club connaîtra une remontée immédiate en D3 l’année suivante, en 1986/1987. Cette saison-là le Sporting fut présidé par Pierre LIONET et Christian SERGHERAERT avec une nouvelle descente en D4 à l’issue de la saison 1987/1988.

Pierre LIONET assume alors seul la présidence en 1988/1989 en D4 puis en Division d’Honneur (DH) de 1989 à 1991.

Lors de la saison 1990, les jeunes du SCH, entraînés par Pascal Chaumette, brilleront puisqu’ils atteindront pour la première fois les 32e de finale de la Coupe Gambardella. Les coéquipiers de Jean-Stéphane Isenbrandt s’inclinèrent au Camp des Loges 3 buts à 0 face au Paris Saint-Germain. 

C’est en 1991 que Jean-Pierre VANDEVOORDE fait son retour à la présidence et ce jusqu’à la saison 1997/1998, toujours en Division d’Honneur.

Il crée alors le “Challenge Flandres”, association qui regroupe les partenaires du club, qui sont plus de 100.

Pour fêter cela, le Challenge Flandres organise la venue du Variétés Football Club le 15 octobre 1992 (score de parité 2 buts à 2).

La remontée en CFA2

Jean-Pierre VANDEVOORDE transmet la présidence à Michel BOUVE qui occupera ce poste de la saison 1998/1999 à la saison 2004/2005. Régis MAHIEU prendra à son tour la tête du club en 2005 avec Jacques CLAEYS comme président délégué.

Le club vivra un bel événement lors de la saison 2004/2005 avec un 32e de finale de Coupe Gambardella pour les – de 18 ans entraînés par Jonathan Caudroit. Ce niveau n’avait plus été atteint par le club depuis 15 ans ! Le parcours s’arrêtera face à Guingamp sur une large défaite 5 buts à 0 au Stade Damette. 

En décembre 2005, Philippe LEMETTRE succède à Patrick DEHONGHER au poste d’entraîneur de l’équipe première située en milieu de tableau à la mi- saison, et qui va réaliser une phase retour exceptionnelle pour terminer à la seconde place du classement et échouer de peu à la montée en CFA2 en s’inclinant lors du match de barrage à Amiens AC.

Mais ce n’était que partie remise puisque lors de la saison suivante en 2006/2007, le Sporting retrouve le niveau national avec l’accession en CFA2 à la suite du titre de champion de Division d’Honneur au printemps 2007 pour le centenaire du club alors que le Sporting évoluait en DH sans parvenir à remonter depuis la saison 1988/1989.

Cependant après 4 ans en CFA2 dont une belle 3e place en 2008/2009, où le SCH manqua de peu de monter en CFA, suivi d’une 5e place en 2009/2010, le Sporting finira avant dernier de sa poule en 2010/2011 et retrouvera ainsi le championnat de Division d’Honneur (DH).

Les jeunes U19 de Willy Arnouts se distingueront lors de la saison 2010/2011 en atteignant les 32e de finale de la Coupe Gambardella. Le parcours s’arrêtera sur une sévère défaite 4 buts à 0 face à Valenciennes FC au Stade Damette. 

Régis MAHIEU quitta la présidence au début de la saison 2011/2012 et c’est donc Jacques CLAEYS qui occupera alors la fonction. Le Sporting connaîtra une nouvelle descente en 2012/2013 au terme d’une saison catastrophique qui verra le club terminer bon dernier de DH, entraînant la démission de Philippe LEMETTRE peu après le début de saison. Il fut remplacé par Frédéric PERSOON en octobre 2012.

0
Champion de DH
0
Remonté en DH

Les années 2010

Le SCH se retrouve donc en DHR pour la saison 2013/2014, division qu’il n’avait plus connue depuis plus de 60 ans. En 2014/2015, le SCH termine à la 3e  place du championnat, ce qui lui permettra de retrouver la Division d’Honneur (DH) après 2 saisons en DHR.

En 2015/2016, pour son retour en Division d’Honneur (DH), le SCH enregistrera son maintien lors de la dernière journée grâce à sa 9e place sur 14, dans un championnat exceptionnel qui connaîtra 5 descentes en division inférieure.

La saison 2015/2016 aura cependant été mémorable pour les hazebrouckois grâce à leur parcours en Coupe de France où ils élimineront successivement Arras (CFA), Le Touquet (DH) et Aubervilliers (CFA). Le parcours s’arrêtera aux portes des 32e de finale, avec une courte défaite : 1 but à 0 face à Dunkerque (National) au 8etour.

En 2016/2017, le SCH continua son parcours en Coupe de France en prenant sa revanche et en éliminant Dunkerque 1 but à 0 lors du 5e tour au Stade Damette. Le parcours en championnat est tout aussi brillant avec une 3e place obtenue à la fin de la saison.

La fin des années 2010

En 2017/2018, année du 110e anniversaire du club, le Sporting connaîtra de grandes émotions, toujours en Coupe de France. En effet, le SCH réalise un grand exploit et élimine Quevilly Rouen Métropole, club de Ligue 2, sur le score de 2 buts à 1 lors du 7e tour devant plus de 2500 spectateurs. Au tour suivant, la magie de la Coupe de France opérera toujours puisque l’équipe viendra à bout de Beauvais (N2, ex-CFA). Le Sporting Club d’Hazebrouck se qualifie donc pour le 4e 32e de finale de son histoire, 35 ans après le dernier. Le tirage au sort offrira une rencontre de prestige aux hazebrouckois avec la venue du SM Caen, club de Ligue 1 au Stade Damette devant plus de 3000 spectateurs. Après une superbe prestation, les joueurs de Frédéric PERSOON, s’inclineront avec les honneurs : 2 buts à 0, dans un stade complètement acquis à leur cause.

Lors de la saison 2018/2019, le Sporting, longtemps en tête du championnat, échouera de peu à la montée en N3 (ex-CFA2) en terminant à la seconde place du classement.

La saison 2019/2020, fut beaucoup plus compliquée puisque le SCH réalisa un début de saison catastrophique en se trouvant bon dernier, avant de relever la tête en début d’année 2020. Cependant, en raison du contexte sanitaire et l’épidémie du COVID-19 la saison fut arrêtée en mars 2020. Après 14 matchs joués (sur 26), le Sporting finira à la 12e place.

Cette saison 2019/2020, verra tout de même les jeunes du Sporting briller. En effet, les jeunes U18 de Rémi Jicquel réussirent l’exploit d’emmener le club jusqu’en 16e de finale de la Coupe Gambardella, ce qui n’avait jamais été réalisé jusqu’alors. Ils s’inclinèrent de justesse face à l’EA Guingamp aux tirs au but (0 – 0). 

En septembre 2020, Jacques CLAEYS se retira de sa place de président et Régis MAHIEU prit la présidence pour la seconde fois.

La saison 2020/2021, fut une nouvelle fois impactée par l’épidémie du COVID-19 puisqu’après seulement 4 rencontres de championnat, la FFF est contrainte d’arrêter les championnats et de décider d’une saison blanche.

Lors de la saison 2018/2019, le Sporting, longtemps en tête du championnat, échouera de peu à la montée en N3 (ex-CFA2) en terminant à la seconde place du classement.

La saison 2019/2020, fût beaucoup plus compliquée puisque le SCH réalisa un début de saison catastrophique en se trouvant bon dernier avant de relever la tête en début d’année 2020. Cependant, en raison du contexte sanitaire et l’épidémie du COVID-19 la saison fût arrêtée en mars 2020. Après 14 matchs joués (sur 26), le Sporting finira à la 12ème place.

Cette saison 2019/2020, verra tout de même les jeunes du Sporting briller. En effet, les jeunes U18 de Rémi Jicquel réussirent l’exploit d’emmener le club jusqu’en 16ème de finale de la Coupe Gambardella, ce qui n’avait jamais été réalisé jusqu’alors. Ils s’inclinèrent de justesse face à l’EA Guingamp aux tirs au but (0 – 0). 

En septembre 2020, Jacques CLAEYS se retira de sa place de président et Régis MAHIEU prit la présidence pour la seconde fois.

La saison 2020/2021, fût une nouvelle fois impactée par l’épidémie du COVID-19 puisqu’après seulement 4 rencontres de championnat, la FFF est contraint d’arrêter les championnats et de décider d’une saison blanche.

0
Nouveau 32ème de finale

Pour la suite, l'histoire reste à écrire ...

Palmarès du club

Championnat
  • 1931 : Champion de 4e division de la Ligue du Nord
  • 1934 : Champion de la 3e division de la Ligue du Nord
  • 1936 : Champion de la 2e division de la Ligue du Nord
  • 1937 : Champion de Promotion d’Honneur
  • 1968 : Champion de Promotion d’Honneur
  • 1973 : Champion de Division 3 groupe Nord
  • 2007 : Champion de Division Honneur Nord-Pas de Calais
Coupe de France
  • 1975 : 32e de Finale, le SC Hazebrouck (D2) est éliminé par le LOSC (D1) à Dunkerque sur le score de 1-4.
  • 1982 : 32e de Finale, le SC Hazebrouck (D3) est éliminé par Chaumont (D3) à Sedan après prolongation (0-2).
  • 1983 : 32e de Finale, le SC Hazebrouck (D3) est éliminé par le LOSC (D1) à Dunkerque sur le score de 0-2.
  • 2018 : 32e de Finale, le SC Hazebrouck (R1) est éliminé par le SM Caen (L1) au Stade Damette sur le score de 0-2.
Coupe des Flandres
  • 1967 : Vainqueur de la Coupe face à Oignies (3 – 0)
Coupe Gambardella 
  • 1990 : 32e de Finale, le SC Hazebrouck est éliminé par le Paris SG (0-3), au Camp des Loges.
  • 2005 : 32e de Finale, le SC Hazebrouck est éliminé par l’En Avant Guingamp (0-5) au Stade Damette.
  • 2011 : 32e de Finale, le SC Hazebrouck est éliminé par Valenciennes FC (0-4) au Stade Damette.
  • 2020 : 16e de finale, le SC Hazebrouck est éliminé par l’En Avant Guingamp aux tirs au but (0 – 0) au Stade Damette

Les Présidents du club

  • 1907 – 1909 : Théodore Vanlerberghe
  • Dissolution du club en 1914 au début de la 1ère Guerre Mondiale
  • 1920 – 19?? : Adrien Senut – Albert Rose – Bernard – Cyril Leconte – Pierre Lener
  • 1930 – 1933 : M. Lesage
  • 1933 – 1938 : Maurice Caron
  • 1938 – 1945 : Jean Vanlerberghe
  • 1945 – 1946 : Marcel Derhille
  • 1946 – 1951 : André Wulleman
  • 1951 – 1957 : Georges Degroote
  • 1957 – 1958 : Maurice Sergheraert
  • 1958 – 1964 : Dr Cotaere et Maurice Sergheraert
  • 1964 – 1974 : Georges Degroote
  • 1974 – 1978 : Jacques Samaille
  • 1978 – 1984 : Jean-Pierre Vandevoorde
  • 1984 – 1987 : Pierre Lionet – Christian Sergheraert – Pierre Galbrun
  • 1987 – 1988 : Pierre Lionet – Christian Sergheraert
  • 1988 – 1991 : Pierre Lionet
  • 1991 – 1998 : Jean-Pierre Vandevoorde
  • 1998 – 2005 : Michel Bouve
  • 2005 – 2012 : Régis Mahieu
  • 2012 – 2020 : Jacques Claeys
  • Depuis 2020 : Régis Mahieu

Les Entraineurs du club

  • 1964 – 1968 : Joseph Samsoen
  • 1968 – 1978 : Jean Parisseaux
  • 1978 – 1980 : Michel Dumont
  • 1980 – 1982 : Bernard Placzek
  • 1982 – 1984 : Maryan Ostrowski et  André Charlet
  • 1984 – 1987 : Michel Lepoutre
  • 1987 – 1989 : Jean-Paul Den Haese
  • 1989 – 1990 : Michel Lepoutre
  • 1990 – 1991 : Philippe Lemettre
  • 1991 – 1993 : Maryan Ostrowski
  • 1993 – 1995 : Bernard Hermetz
  • 1995 – 1997 : Tony Gianquinto
  • 1997 – 1998 : Jérome Zuin sous la houlette de Maryan Ostrowski
  • 1998 – 2003 : Philippe Lemettre
  • 2003 – 2005 : Patrick Dehongher – Gérard Wimmer
  • Décembre 2005 – Octobre 2012 : Philippe Lemettre
  • Depuis octobre 2012 : Frédéric Persoon