DSC_0322
Ce match contre Dunkerque, joueurs, dirigeants, bénévoles et supporters l’attendaient depuis le tirage au sort. Après pratiquement 3 semaines de préparation, le dénouement avait lieu hier soir, sur les coups de 18h30. Les supporters, un peu plus de 1800, étaient présents pour assister à cette confrontation entre flamands. Les jeunes du club étaient réunis pour former un Kop dans la grande tribune, en face, dans la petite tribune, les supporters aussi donnaient de la voix, tout était donc réunis pour assister à une belle fête du football.
DSC_0303
En ce week-end du téléthon, la rencontre a tout d’abord débuté par l’apport du ballon du match par Clara en fauteuil roulant, jeune fille de 10 ans, atteinte d’une amyotrophie spinal depuis la naissance. Le coup d’envoi de la rencontre a ensuite été donné par Christian Sergheraert, brillant attaquant passé par Hazebrouck et Dunkerque dans les années 1970 en Division 2. Christian Sergheraert était professeur en pharmacie, a été président de l’Université Lille 2 et a notamment été nommé Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur, Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques.
DSC_0355
Après ce coup d’envoi fictif, le coup d’envoi réel du match fût donné, et tout de suite les Dunkerquois imposèrent un pressing aux Hazebrouckois, qui ont eu du mal à entrer dans la partie en subissant un tel pressing. Et ce que tout le monde craignait arriva, dès la 7ème minute de jeu, les Hazebrouckois encaissèrent un but de la part de Bayart. Dunkerque menait déjà 1 à 0. Dans sa causerie d’avant match, Frédéric Persoon, entraineur hazebrouckois, annonçait « aujourd’hui  il va falloir mourir sur le terrain, et si l’on meurt une fois et que le match n’est pas fini, on ressuscite et on remeurt une deuxième fois », les Hazebrouckois firent donc le dos rond durant le premier quart d’heure pour progressivement sortir la tête de l’eau et revenir dans la partie. Malheureusement, les occasions n’étaient pas assez dangereuse pour inquiéter le portier adverse, comme cette frappe de Bacquaert bien capté par Verplancke ou encore cette frappe au dessus d’Histar Musuamba, l’idole des jeunes supporters Hazebrouckois. Et rien n’allait être épargné au SCH en cette soirée, puisqu’à la 37ème minute, Romaric Poix était averti pour la seconde fois en moins de 10 minutes et devait laisser ses partenaires à 10 contre 11. Une expulsion un peu sévère pour le latéral gauche qui a été averti sur ses deux seules fautes du match, mais l’arbitre n’a fait qu’appliquer le règlement. Les Hazebrouckois ont tout de même continué à faire front et ne se sont pas laissé abattre, ils ont continué de tenter d’égaliser même en infériorité numérique.
DSC_0383
A la mi-temps, le score était donc de 1 but à 0 en faveur des Dunkerquois. Pour faire face à l’infériorité numérique, Frédéric Persoon décida de sortir Romain Bacquaert pour Florian Deliessche, qui retrouvait son poste de la latéral gauche, 8 semaines après sa blessure à la cheville. En deuxième mi-temps, la rencontre était plutôt équilibrée, Dunkerque se contentant de gérer son avance au score, les hazebrouckois se cassant les dents sur la solide défense adverse. C’est même Dunkerque qui se montrait le plus dangereux sur quelques situations, en trouvant notamment le poteau par Moussiti Oko. La puissance physique et la vivacité des Dunkerquois faisaient mal aux hazebrouckois qui luttaient eux en donnant tout ce qu’ils avaient et un engagement sans faille.
DSC_0385

Bien muselé par la défense Dunkerquois, Histar Musuamba n’a eu que très peu de ballons à exploiter.

Les dernières actions et les derniers corners n’y changeront rien, tout comme les entrées en jeu de Julien Andiano et de Michel Yetna au milieu de terrain un peu plus tôt dans la rencontre. Le SCH s’incline contre Dunkerque 1 but à 0, et quitte la Coupe de France lors de ce 8ème tour après une belle aventure ponctué de 3 magnifiques exploits contre Arras, Le Touquet et surtout Aubervilliers. Cette fois-ci la marche était trop haute, et malgré une prestation solide face à ce prétendant à la montée en Ligue 2, il a manqué un peu de folie pour que les Hazebrouckois puissent rêver davantage, ce qui laisse tout de même quelques regrets. Regret d’avoir encaissé un but si rapidement, regret d’avoir été à 10 et d’avoir tenu le score, sans jamais pouvoir mettre en danger le gardien adverse. Mais le public ne s’y est pas trompé en saluant les hazebrouckois à la fin du match pour saluer leurs exploits précédents et leur prestation du soir.
Une partie du public s’est ensuite retrouvée dans la Salle Desbuquois, touchant au Stade Damette, pour aller encourager les joueurs du HBH71 qui y affrontaient en championnat de N2 Saint Ouen l’Aumône. Les supporters du SCH et leurs homologues Dunkerquois ayant fait le déplacement, se sont joints au Kop des Perruquois pour encourager les joueurs Hazebrouckois, permettant au HBH71 de renouer avec la victoire et de s’imposer 35 à 29 dans une magnifique ambiance !


Merci au HBH71 pour son geste d’avoir offert l’entrée aux supporters disposant d’un billet d’entrée pour le match de Coupe de France.
 

Victoire 35 à 29 dans une ambiance de folie…merci à tous les supporters , le kop des Perruquois et aux supporters du SCH !
Posté par Hand Ball Hazebrouck 71 ( HBH71 ) sur samedi 5 décembre 2015

Désormais place au championnat, où il faudra tâcher de réussir les mêmes performances qu’en Coupe de France pour espérer un maintien que cette équipe et ce groupe de joueurs est plus que capable d’aller chercher, ils l’ont déjà montré sur le terrain.
Merci à tous les bénévoles qui ont œuvré pour la rencontre, aux Dunkerquois (qui ont notamment laissé la recette du match), merci aux supporters venus en nombre, merci aux partenaires sans qui tout cela ne serait possible, merci aux associations sportives Hazebrouckoise pour leur soutien et enfin merci aux joueurs Hazebrouckois pour nous avoir fait vivre de très belles émotions et des moments de joie durant cette épopée en Coupe de France.